15 septembre 2015 2 15 /09 /septembre /2015 16:01

 

 

 

 

 

Résumé : L'immense succès de Rien ne s'oppose à la nuit a laissé quelques traces dans la vie de Delphine de Vigan, du moins sur celle qui raconte cette histoire. Elle n'a plus pu écrire une ligne après ce récit autobiographique très dur qui a rencontré un écho inattendu. C'est là que survient L., une jeune femme charimastique avec qui l'auteur sympathise. La nouvelle amie se révèle bientôt possessive, vampirique, envahissante, et une relation malsaine s'installe. Delphine reçoit des lettres anonymes haineuses et se trouve peu à peu en totale incapacité d'écrire...

 

 

 

Bon bon bon, voici un billet qui va être difficile à écrire pour réussir à nuancer mon avis comme je le souhaiterais.

 

Ce roman est présenté comme un mélange d'autobiographie et de fiction, de roman psychologique et de thriller. Et en effet, pour l'autofiction, on est servi. Delphine de Vigan parle d'elle, d'elle, d'elle, ou encore d'elle. De ses amis du monde littéraire. Et parfois de son François Busnel de mari.

 

Si j'ai trouvé la première partie ultra PASSIONNANTE et pleine de promesses (les coulisses du monde de l'écriture), j'ai presque fait une overdose de nombrilisme viganesque dans le second chapitre (je, je, moi je). Avec comme l'impression que l'auteur tournait en rond, ne faisait que répéter, répéter et répéter jusqu'à plus soif ce qui était déjà pourtant bien clair depuis les débuts. Et Delphine de Vigan a bien failli me perdre en cours de route tant j'étais déçue...

 

Puis il y a la troisième et dernière partie. J'ai d'abord eu peur de l'hommage un peu trop appuyé au "Misery" de King, mais ensuite, Delphine de Vigan réussit avec talent à (enfiiiin) réunir la réflexion littéraire et l'intrigue de son roman pour ne plus former qu'un tout uni. J'ai tout particulièrement apprécié ce remake littéraire de la scène culte d'Usual Suspects. Et puis il y a la toute fin... les 50 dernières pages. Et je pense que c'est la première fois de ma carrière de lectrice qu'un dénouement me contente autant, surtout quand j'ai trouvé le reste du roman en dents de scie. Je ne pensais pas que Delphine de Vigan réussirait à retomber sur ses pattes et pourtant, si, et ce jusqu'au dernier mot de la fin*.

 

Donc pour moi, un rythme très (trop) inégal et décousu, où les deux propos sont intéressants : d'une part, celui sur le métier d'écrivain, sur la déferlante du succès aussi inattendu que brutal de "Rien ne s'oppose à la nuit" et ses conséquences dans la vie de l'auteur, sur la peur de la page blanche ou encore sur l'intérêt pour un romancier -à l'heure de l'omniprésence de la téléréalité- d'écrire de la fiction ou de l'autobiographie. Puis d'autre part, l'histoire de Delphine de Vigan vampirisée par L., une fan intrusive, aussi fascinante qu'effrayante. Deux propos intéressants donc, mais qui ne se mêlent jamais vraiment "pour du vrai", restant finalement chacun de leur côté. J'aurais préféré que l'intrigue aux airs de "JF partagerait appartement" soit mieux liée à la réflexion de l'auteur, et que donc, on ait droit à davantage de tension et d'intensité (qui manquent un peu au roman).

 

En bref, en tant que mise en abyme un peu "conceptuelle", j'ai trouvé ce roman très réussi, voire même tout à fait brillant, ... même si tout ne m'a pas convaincue. Et j'ai beaucoup aimé le fait que le lecteur reste sans réponses à toutes les questions (vérité ? fiction ? réel ? imagination ? autobiographie ?) qu'il s'était posées dès le début.

 

 

Ma note : 4 b pn

 

 

D'autres avis : Leiloona est "fabuleusement conquise" ICI, une "pépite" pour Échappées littéraires ICI, "poignant et perturbant" pour MicMélo ICI, "incontournable" pour Léa Touch Book ICI, "un roman coup de poing" pour Un Jour Un Livre ICI, et une "déception" pour Julia ICI.

 

Et par ICI, une interview de l'auteur qui parle de son roman, de sa part autobiographique ou non, de son compagnon François Busnel, etc.

 

 

6ème lecture de la rentrée littéraire 2015

1er % atteint !

Partager cet article

Repost0

commentaires

S
je n'ai pas été embêtée par le rythme contrairement à toi, totalement captivée par cette troublante et vicieuse amitié.
Répondre
J
Un roman que je lirai ..... avec curiosité ... au vu de ton billet et de celui de La Fée ....:)
Répondre
K
Ce roman me rend curieuse, mais rien ne presse...
Répondre
C
C'est un véritable exercice que ce roman : une adroite réflexion sur les bienfaits de l'écriture de la fiction et/oui du réel, et malgré ce qui m'a énervée, je suis ressortie satisfaite de cette lecture ! J'espère que tu le liras pour avoir ton avis, Kathel :)
N
Bon. Me reste à le lire maintenant, bien envie de me faire ma propre opinion...
Répondre
C
Ah NOukette, ton avis est un de ceux que j'attends impatiemment sur ce roman : je me réjouis de voir si tu vas succomber comme la majorité des lectrices et avoir un coup de coeur ou si tu vas davantage te torturer les neurones comme moi et pouvoir analyser l’exercice littéraire de réflexion sur l'autobiographique en + de juste le lire et l'aimer (ou pas).
L
J ai presque envie de faire comme D ou L après avoir lu ton billet tant j aurais pu l écrire mot pour mot ( avec quelques "moi je" encore en plus :p)! Je m y collerai demain. Après avoir cogité trop longtemps je parie :-)
Des bisous!
Répondre
C
Je dois dire que notre discussion FB m'a encore + plu que la lecture de ce roman. Quel bonheur de se torturer ainsi les neurones et de se perdre en hypothèses :D
E
Déjà merci pour le lien sur ma chronique ! :)
Dommage que ta lecture aie été en dent de scie...
En tout cas c'est vrai que la fin est vraiment convaincante ! Delphine de Vigan réussit un tour de force je trouve et c'est ce qui m'a énormément plu :)
Répondre
C
Je suis d'accord avec toi : une fois la dernière page tournée, j'ai trouvé qu'elle avait réussi son projet ! J'aurais juste voulu un poil moins de nombrilisme et de ton geignard dans la partie centrale :/
Au plaisir de te lire :)
S
C'est un avis intéressant, mais je ne le partage pas tout à fait. J'ai trouvé au contraire que la réflexion de l'auteur et l'intrigue du roman se mêlaient très bien et de manière très fluide. Je suis néanmoins d'accord sur la petite baisse de régime de milieu de livre.
Répondre
C
Exactement ! Et tout spécialement sur ce roman sur lequel on pourrait discuter des heures tant il y a matière à discussion. Rien que pour ça, Delphine de Vigan mérite que son roman passe entre les mains de milliers de lecteurs <3
S
Et c'est ça qui est bon et rend les discussions tellement intéressantes ^^
C
Ah les ressentis en matière de littérature sont aussi nombreux et variés que le nombre de lecteurs :D
S
Avis mitigé. Après Rien ne s'oppose à la nuit, difficile de s'engager dans une voie aussi intime et forte. Alors dans ce nouveau roman, on se balade de la fiction à la réalité, sans trop de conviction. Pas très convaincus par le personnage de L. plutôt convenu. On attend des réflexions intimes ( notamment quand les enfants quittent le nid familial ) et bof, le souffle est court. Reste la toute dernière partie où on retrouve la patte et la force de son précédent roman.
Répondre
C
Comme toi, Sygne, j'ai lu toute ce qui concernait "L" sans trop de conviction : ce n'est pas crédible pour un sou et je doute donc que ce soit de l'autobio mais bien de la fiction, qui n'est là que pour servir sa réflexion de départ : faut-il écrire VRAI ?
J'imagine que de Vigan a peut-être croisé une fan trop collante et obsédée, mais l'absence totale de trace dans son ordi, dans son appartement (à la façon "Les experts")... bof, tout comme la mort aux rats... c'est cela oui :p
Par contre, j'ai tellement aimé les 50 dernières pages qui liaient la réflexion à l'intrigue que ça m'a presque fait oublier la ... fadeur du second chapitre avec L.
Merci pour ta visite :)
A
Son précédent roman sur sa mère m'ayant déçue, j'hésite vraiment à ouvrir celui-ci, surtout après ton billet.
Répondre
L
Cajou, tu sais tout le mal que je pense de l auto-fiction, et pourtant j ai été scotchée par " Rien ne s opposé la nuit" qui m a filé une gros coup de poing dans le ventre ( la preuve, je m en souviens encore). Tu devrais le tenter :-)
C
Je n'ai pas encore lu son précédent bien qu'il soit dans ma PAL... et comme je n'aime pas trop les récits de vie, je reporte tout le temps sa lecture :p
L
Hi hi, oui, fabuleusement conquise, c'est bine ça ! :)

Je suis contente que tu aies aimé, même en dents de scie :)
Répondre
C
Je suis vraiment contente de l'avoir lu et le roman dans son ensemble vaut bien les quelques énervements que m'ont procurés les tergiversations nombrilistes un peu trop nombreuses ^^
K
Voilà une excellente critique ! Je n'ai guère envie de lire ce livre comme je n'ai pas eu envie de lire Rien ne s'oppose à la nuit (le fait que ce sont des œuvres autobiographiques, sûrement, me rebute), mais j'ai lu de nombreux billets et le tien est vraiment intéressant.
Répondre
C
Comme toi, je ne suis pas fan des oeuvres autobiographiques, récits de vie, témoignages etc. Mais justement ce roman de de Vigan parle beaucoup du fait que les lecteurs d'aujourd'hui sont en constante recherche de "vrai" et j'ai beaucoup aimé cette réflexion (même si moi je fais partie des lecteurs qui FUIENT le VRAI mais qui sont en recherche du VRAISEMBLABLE ou de l'INVRAISEMBLABLE le plus fou ^^)
M
Tiens c'était quoi ce remake d'Usual Suspect ?
Répondre
C
C'est à la fin quand devant sa bibliothèque, elle comprend tout ce que lui a raconté L. C'est exactement pareil à la fin de Usual Suspects. De Vigan a super bien réussi à transposer la scène dans le monde de la littérature.
L
Tu réussis très bien à montrer toutes les nuances ressenties, bravo, ce n'était pas évident du tout.
Répondre
C
Je ne suis pas totalement satisfaite de mon billet, c'est impossible de trouver les mots pour dire combien la seconde partie m'a déçue et combien ce nombrilisme et ces répétitions m'ont énervée, puis comme tout d'un coup, comme par magie, j'ai adoré la fin, qui a effacé presque tout le reste. Ce fut une expérience unique en ce qui me concerne :)
E
il m'intrigue de plus en plus, il faudra que je le lise!
Répondre
C
Je trouve que malgré les défauts que je pointe (et qui m'ont parfois dérangée, parfois énervée), il vaut vraiment le détour. Je l'ai trouvé très original :)
T
je vais peut être attendre alors .. .( remarquez je n'ai pas le temps de lire plus de 2 lignes le soir... je m'endors direct !!!!!!!!!!!!!!!!)
Répondre
C
Comme toi, je m'endors tous les soirs... il m'a fallu presque une semaine pour lire celui-ci qui n'est pas bien gros...
L
Ce livre m'a vraiment surprise, un roman très réussi ^^
Répondre
C
Moi aussi j'ai été surprise, une fois que je l'ai eu terminé. Ça me plairait beaucoup de parler avec l'auteur de son roman :)

Le petit grain de sel de Cajou

http://yelims1.free.fr/Animaux/Animaux23.gifPour chaque livre sur lequel j'écris un billet, j'attribue une note de plaisir (ou déplaisir) de lecture.


1_b_pn.jpg = J'ai détesté http://smileys.sur-la-toile.com/repository/M%E9chant/fache-censure.gif
 2_b_pn.jpg= Je n'aime pas http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Triste/tristounet.gif
 3 b pn = J'ai apprécié mais... http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Content/smile.png
4_b_pn.jpg = J'aime http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Amour/0060.gif
 5_b_pn.jpg= J'adore !  http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Respect/respect1.gif 

= Coup de coeur !

Trouver Un Billet

Rejoins-moi sur Facebook

Challenge GoodReads

2018 Reading Challenge

2018 Reading Challenge
Cajou has read 3 books toward her goal of 100 books.
hide

Nombre de Visiteurs

compteur de visite